Le Caroubier est un arbre mesurant de cinq à sept mètres de hauteur et pouvant atteindre exceptionnellement quinze mètres.

Le tronc est gros et tordu, l’écorce brune et rugueuse. La frondaison abondamment fournie forme un houppier large. Il peut atteindre l’âge de 500 ans.

Les feuilles, grandes de douze à trente centimètres, alternes, persistantes, sont composées paripennées et comptent de trois à cinq paires de folioles. De forme ovale, celles-ci sont coriaces, vert sombre luisant au-dessus, tirant sur le rouge sur leur face inférieure.

Les fleurs, très petites, constituées d’un calice pourpre sans corolle, sont réunies en grappes axillaires cylindriques. Elles apparaissent d’août à octobre.

Les fruits, appelées « caroubes », sont des gousses pendantes de dix à trente centimètres de long sur un et demi à trois centimètres de largeur, d’abord vertes, elles deviennent brun foncé à maturité, en juillet de l’année suivante. Elles sont coriaces, épaisses et indéhiscentes.

Le caroubier dont l’origine n’est pas vraiment claire, aurait quant à lui, été amené soit de Turquie, de Syrie, ou de la région qui s’étend de la péninsule arabique jusqu’en Somalie…